Français
English
 
Deutsch


 
     Home     Neuheiten     Suche     Autoren     F.A.Q.     Kontakte      

Öffnen Konto
Login :
Passwort :
 Ich habe vergessen 
 Hilfe! 
 Neues Konto 

Lhersed de l’Or Rare

Eons Nr 97 - Reihe Zukunfts
 bei Eons  in Zukunfts  Zyklus Yorg  Alain le Bussy 

illustration
Titelbild:
  Raphaël del Rosario
 
Sprache: 
 
Romane:
Lhersed de l’or rare   (Yorg - 12) - unveröffentlicht
La Maladie qui a décimé l’espèce humaine est toujours là, cinq siècles plus tard. Les hommes que le destin a immunisés, retombés à l’âge de la barbarie, se sont regroupés en clans guerriers. Sous leurs pieds, les Survivants, lointains descendants de ceux qui se sont mis à l’abri du fléau, commencent à découvrir l’existence du Secret où vivent encore les créateurs de l’abri.
« En fait, le convoi comportait bien des souches différentes. Cinq au moins, six peut-être. À l’époque que nous visitons, la population humaine est constituée de petits groupes isolés, à l’exception de l’Asie. Il n’est pas normal de trouver plusieurs tribus mélangées, surtout dans une bande errante ne comptant pas vingt individus. C’est effarant : j’ai également découvert que ces sauvages relèvent de niveaux de civilisations non seulement différents, mais difficilement compatibles : des chasseurs errants ayant à peine atteint l’âge du fer ; des agriculteurs qui ne les dépassent guère ; les représentants d’une culture connaissant l’écriture et le commerce à grande échelle, puis d’autres appartenant à une civilisation lourde et bureaucratique, mais qui dispose d’armes à feu et de véhicules automobiles ! C’est… C’est tout bonnement impossible… »
 
Pour le cycle de Yorg, Alain le Bussy a imaginé un monde dévasté par un virus, dont les survivants sont retombés à l’âge de la barbarie, une passionnante saga sur le thème de la reconquête du savoir.

Nouvelle:
Le bunker cristallisé - unveröffentlicht
Depuis la guerre, un sarcophage de glace recouvre le littoral méditerranéen. Figés dans ce paysage hostile, les survivants luttent pour ne pas mourir. Contre les éléments. Contre le froid. Contre leurs plus bas instincts. Contre leurs pulsions autodestructrices.

 

© 2004-2013 Eons